APPRENDRE À COMPÉTITIONNER

Hommes 14-17, Femmes 13-16

OBJECTIF

Créer et mettre en œuvre des programmes pour que s’améliorent les habiletés techniques, tactiques et les compétences de soutien associées du joueur individuel de manière à répondre aux attentes actuelles et futures en compétition.

INTRODUCTION

À l’étape de développement Apprendre à compétitionner, on commence à dire des participants qu’ils sont des athlètes. Il s’agit d’une période importante pour créer une façon de penser déterminée et résiliente pour composer avec les succès et les échecs associés au golf de compétition. C’est également une période au cours de laquelle l’athlète junior peut commencer à mesurer plus exactement ses habiletés par rapport à ses pairs et à s’y adapter en conséquence grâce à une planification annuelle plus détaillée fournie par un entraîneur qualifié. À cette étape, l’accent doit être mis sur l’évaluation des forces et des faiblesses de toutes les habiletés de l’individu au golf en comparaison avec celles de ses pairs.

CONCEPTS CLÉS

  • Frappe de la balle au centre de la face du bâton.
  • Apprentissage des concepts de base touchant le vol de la balle.
  • Concepts du contrôle de la distance avec différents bâtons.
  • Conscience des conditions changeantes et de leur effet sur la performance.
  • Coups spéciaux – en montée, en descente, au ras du sol.
  • Ajout d’une variété de coups aux habiletés fondamentales acquises.
  • Habileté de haut niveau concernant les coups roulés, c’est-à-dire faire partir la balle sur la bonne ligne et contrôler sa vitesse.
  • Mise en application des stratégies et des tactiques de base sur différents parcours selon le tableau des distances et des habiletés.
  • Initiation à l’analyse après la partie et à la collecte de statistiques.

OÙ JOUER

Il est important de choisir une longueur de parcours appropriée pour rehausser l’apprentissage et le plaisir de l’athlète. Voir le tableau de Recommandation touchant la longueur du parcours de golf.

  • Longueur pour les hommes : 6 500 – 7 000 verges
    • Évaluation de parcours de 71
  • Longueur pour les femmes : 5 600 – 6 000 verges
    • Évaluation de parcours de 73

Golf Course Length Reccomendation-FR

RÉFÉRENCES DE PERFORMANCE

À cette étape, les références de performance deviennent le principal moyen d’évaluation pour les entraîneurs et servent à mesurer la performance de l’athlète.

HOMME FEMME
Vitesse de la balle
+210 km/h
Vitesse de la balle
+210 km/h
Nombre de verts atteints en coups prescrits

  • 6–10
Nombre de verts atteints en coups prescrits

  • 6–10
Se tirer d’affaire d’une distance de 50 verges ou moins (en pourcentage)

  • 30–40% depuis le gazon
  • 20–30% depuis le sable
Se tirer d’affaire d’une distance de 50 verges ou moins (en pourcentage)

  • 35–45% depuis le gazon
  • 20–30% depuis le sable
Coups roulés

  • >90% de 1–3 pi
  • 60-75% de 4–5 pi
  • 30-40% de 6–10 pi
  • 10-20% de 11–15 pi

TScore combiné (Trackman) de 68 et plus

Coups roulés

  • 87% de 1–3 pi
  • 60-70% de 4–5 pi
  • 30-35% de 6–10 pi
  • 10-20% de 11–15 pi

Score combiné (Trackman) de 66 et plus

ENTRAÎNEMENT/ENSEIGNEMENT

Cette étape se caractérise par une personnalisation plus poussée des bâtons – autrement, les éléments fondamentaux du jeu, la technique et la performance seront vraisemblablement compromis au cours de cette étape et dans les étapes futures.

ENTRAÎNEMENT

Programmes d’entraînement individualisés comprenant des séances aléatoires/bloquées imitant la compétition

  • 32-42 semaines par année (entraînements à l’intérieur et à l’extérieur).
  • 30-40 heures par semaine (comprenant des entraînements sur le parcours et hors du parcours).
  • Semaine d’entraînement à l’extérieur – de deux à trois parties de 18 trous plus deux parties de 9 trous (maximum de 72 trous).
  • Les séances d’entraînement durent de 2 à 3 heures en mettant l’accent sur différentes facettes du jeu de même que sur le repos et la récupération.
  • Répartition des éléments d’entraînement (cet aspect doit être analysé par l’entraîneur et l’athlète pour s’assurer de bien mettre l’accent sur les besoins personnels du joueur) :
    • 30% consacrés aux coups roulés
    • 30% consacrés au petit jeu
    • 40% consacrés au long jeu

COMPÉTITION

Travaillant avec un entraîneur qualifié, les athlètes disposent maintenant d’un plan annuel comprenant un calendrier de compétitions composé d’événements tenus au club du joueur et d’événements interclubs de même qu’un grand nombre de compétitions hors du club de l’athlète. Voici ci-dessous des recommandations générales et pour plus de détails, consultez le Cheminement sportif junior.

  • 18 trous – 4-5 événements
  • 36 trous – 5-6 événements
  • 54 trous – 4-6 événements
  • 72 trous – 2-3 événements

ÉQUIPEMENT

Cette étape se caractérise par une personnalisation plus poussée des bâtons – autrement, les éléments fondamentaux du jeu, la technique et la performance seront vraisemblablement compromis au cours de cette étape et dans les étapes futures.

CONNAISSANCE DU GOLF

  • Acquérir la compréhension de base de l’étiquette en tournoi.
  • Mieux comprendre les programmes de NCAA/CIS, y compris les procédures et les politiques de recrutement.
  • Compréhension plus détaillée des Règles du golf.
  • Initier à la compréhension de base et à l’impact des suppléments destinés à améliorer la performance.
  • Initiation à la collecte de statistiques – soit Shot by Shot.
  • Initiation à la cartographie du parcours

ÉLÉMENTS PHYSIQUES

Tout au long de cette étape de leur développement, les athlètes doivent être initiés au concept d’une planification annuelle bien conçue accompagnée d’une révision périodique critique. Étant donné le temps qu’ils doivent consacrer à leurs activités et l’impact de leur croissance et de leur développement, les athlètes doivent disposer de plans logiques ou de feuilles de route pour fournir une assise aux décisions et au programme.

Puisque cette étape comprend en général d’importants défis physiques et psychologiques, il importe que le programme de conditionnement physique reflète la situation individuelle de l’athlète et en tienne compte. Il faut consacrer du temps pour assurer à l’athlète une base physique solide tandis qu’il mûrit. Le programme de conditionnement physique doit comporter des éléments génériques et aussi plus spécifiques au sport bien que la thématique générale continuera d’être axée sur le développement d’un athlète complet. En particulier, la souplesse et la capacité de composer avec de grandes vitesses de rotation exigent un travail continu tandis que l’athlète grandit et se développe.

Les experts concernés par l’étape Apprendre à compétitionner doivent surveiller les symptômes d’un possible surentraînement qui peuvent se manifester plus souvent tout au long de cette étape. L’éducation et les stratégies relatives à la nutrition et à la récupération/régénération doivent être incorporées pendant toute cette étape d’une manière adaptée à l’âge.

ÉLÉMENTS PSYCHOLOGIQUES

Au cours de cette phase, les entraîneurs peuvent songer à demander à l’athlète de travailler avec un spécialiste de la psychologie sportive/l’entraînement mental. Il faut procéder à une évaluation individualisée pour aider l’athlète à comprendre ses tendances, leurs effets sur le jeu et les domaines à développer ou à améliorer. L’athlète doit continuer à s’entraîner aux habiletés mentales de base et les entraîneurs peuvent envisager de recourir à la technologie pour aider à développer la responsabilité touchant le développement des habiletés (c’est-à-dire des applications, appareil de rétroaction biologique portable, etc.).

L’athlète doit commencer à disposer d’un plan de préparation avant partie de même qu’un plan de match sur le parcours. Cela doit comporter la compréhension de distractions potentielles et un plan pour retrouver la concentration. La préparation avant les coups et l’analyse après les coups doivent être répétées comme il faut et s’intégrer parfaitement au jeu du golfeur. L’athlète doit faire preuve de détermination quant à l’entraînement aux stratégies liées aux habiletés mentales et en faire une composante de ses séances d’entraînement à la fois au terrain d’exercice et sur le parcours. Un processus de compte rendu régulier doit être mis en place et toutes les parties prenantes clés associées à l’athlète doivent travailler ensemble vers un objectif spécifique de performance.

Pendant cette étape, les athlètes participent davantage à des compétitions avec des pairs, ce qui peut se traduire par une trop grande importance accordée aux résultats et à la victoire. Pour certains, cela peut servir de motivation positive, mais si l’athlète ne connaît pas de succès, cela peut engendrer une mauvaise estime de soi, peu de confiance et la peur de l’échec. Les entraîneurs sont en mesure de planifier des expériences couronnées de succès en mettant l’accent sur l’apprentissage et sur les autres facteurs sous le contrôle de l’athlète (comme appliquer et peaufiner ses habiletés physiques et mentales). Ce sur quoi l’entraîneur met l’accent et ses sujets de conversation avec l’athlète ont des effets sur ce que ressent ce dernier et ils ont de l’importance dans le temps.

L’athlète peut être initié à l’entraînement des habiletés mentales de manière décidée pour l’aider à se préparer à la performance et pour composer avec les défis lorsqu’il s’entraîne et quand il participe à une compétition. Il ne faut pas conceptualiser les expériences négatives comme étant des échecs, mais plutôt comme des occasions d’apprentissage. La préparation en vue des compétitions ou de l’entraînement doit être encouragée pour permettre au golfeur d’être concentré et plein d’énergie en vue de la séance ou de l’activité.

Soyez bref et précis pour fournir vos explications à l’athlète. Essayez de donner des directives spécifiques en disant, par exemple, « détends-toi comme lorsque tu respires par le ventre » plutôt que de dire simplement « détends-toi ». Cela aidera l’athlète à mieux percevoir les exercices. Les interactions sociales constituent également un important aspect de la participation au golf à cet âge. Il faut donc prévoir du temps et des activités qui favorisent des relations positives, ce qui rehaussera l’expérience d’apprentissage dans son ensemble.

Les progrès sur le plan des habiletés mentales et physiques varient davantage à cette étape en raison des poussées de croissance. Il est possible que la maturité physique et émotionnelle ne se développe pas au même moment. Les instructeurs observeront donc une vaste gamme d’habiletés chez les athlètes d’âges et de sexes différents. Le soutien et l’encouragement fondés sur la croissance de chaque individu contribueront à maintenir la motivation et la confiance en soi et aideront les athlètes à composer avec le succès et l’échec. Assurez-vous de réfléchir sur ce que l’athlète a appris, cela l’aidera à appliquer ses habiletés mentales pendant les entraînements et les compétitions.

Mental Training Framework-FR

FACTEUR DE HANDICAP
DE GOLF CANADA

Le facteur de handicap devient plus pertinent à cette étape parce qu’il commence à fournir une mesure plus exacte de la capacité d’un joueur à réaliser une bonne marque sur différents parcours de golf pendant une certaine période (jusqu’aux 20 derniers scores du joueur). Pour un aperçu des niveaux de facteur de handicap pour chaque étape, voyez le Cheminement sportif junior.

  • La moyenne chez les hommes est de 11.0
    • Chez les 10% meilleurs = 0.1
  • La moyenne chez les femmes est de 16.0
    • Chez les 10% meilleures = 0.8

LISTE DE VÉRIFICATION : APPRENDRE À COMPÉTITIONNER

(BALYI, WAY, ET HIGGS; 2013)

  • Ayez conscience des défis que posent la croissance et le développement et des effets probables qu’ils produiront sur cette étape et concevez des programmes appropriés.
  • Mettez l’accent sur la souplesse à cause de la croissance rapide des os, des tendons, des ligaments et des muscles.
  • Ayez conscience des habiletés techniques spécifiques au sport qui sont requises selon la liste de vérification technique spécifique au golf et assurez-vous de porter attention en tout temps à l’acquisition et au renforcement de ces habiletés.
  • Ayez recours à une grande variété de tactiques dans l’entraînement pour que l’athlète les mette en œuvre durant les compétitions.
  • Entraînez les athlètes au moyen de situations de compétition quotidiennes en faisant appel à des entraînements, des jeux, des exercices et des défis de compétition.
  • Utilisez des stratégies de périodisation pour gérer efficacement le calendrier annuel de l’athlète.
  • Initiez aux stratégies d’approche en vue d’une compétition majeure (les compétitions majeures étant définies comme étant spécifiques à l’étape, c’est-à-dire un Championnat junior national).
  • Pour soutenir les progrès de l’athlète, tenez compte de ressources et utilisez-les, ressources différentes de ce que les établissements de golf traditionnels sont susceptibles de considérer comme des aptitudes auxiliaires et éléments de soutien. Par exemple, assurez-vous que l’école soutienne les engagements requis par le golf; assurez-vous de tenir compte des facteurs nutritionnels pour que le jeune athlète dispose du carburant nécessaire pour s’entraîner efficacement.
  • Assurez-vous que l’athlète s’adonne à une foule de sports et d’activités pour qu’il continue de développer de solides compétences athlétiques, y compris une assise solide quant au niveau d’endurance requis ou quant à la capacité de travail physique.

LE GRAND DÉBAT – CHOISIR LE BON ÉTABLISSEMENT D’ENSEIGNEMENT

Tristan Mullally, ENTRAÎNEUR DE L’ÉQUIPE NATIONALE FÉMININE DU CANADA

Les jeunes joueurs (ou joueuses) qui ont participé aux programmes provinciaux ou nationaux et qui souhaitent poursuivre leurs études à l’université doivent savoir que leur décision ne doit pas être fondée exclusivement sur le personnel d’entraîneurs de l’université. Dans la plupart des cas, ces jeunes ont profité des conseils d’un entraîneur ou de plusieurs entraîneurs spécialiste(s) de la technique et ils s’attendent à ce que leurs entraîneurs au niveau universitaire seront aussi des experts dans ce domaine. Toutefois, de nombreux entraîneurs universitaires remplissent des tâches de chef d’équipe. Leur boulot consiste à planifier les séances d’entraînement, à soutenir le développement des joueurs grâce à leur propre expertise ou en faisant appel à des spécialistes du milieu et à organiser le fonctionnement de l’équipe au jour le jour. D’après mon expérience, trop de joueurs choisissent l’établissement d’enseignement qu’ils veulent fréquenter en se basant sur les premiers contacts avec l’entraîneur. À mon avis, il faut considérer quatre aspects importants avant de prendre une décision et le choix de l’entraîneur est tout au bas de cette liste, ne fût-ce que parce que ce dernier peut opter soudainement pour un autre poste ailleurs.

Le premier élément de ma liste de priorités concerne la sorte d’installations que propose l’établissement. Il faut de bonnes installations pour s’entraîner et améliorer son jeu sans égard aux conseils techniques. En deuxième lieu, profiterez-vous du niveau de compétition vous permettant d’atteindre votre plein potentiel? L’établissement fait-il partie d’une conférence ayant un calendrier de compétitions, lesquelles se déroulent partout au pays? Vous souhaitez profiter du bon niveau de compétition à affronter tandis que vous gravissez les échelons. Troisièmement, la partie « études » est très importante. Je pense qu’il y a beaucoup trop de joueurs qui ne se rendent pas compte de tout le travail qu’impliquent les études universitaires et qu’ils doivent parvenir à un bon équilibre entre les responsabilités sur le plan sportif et ce qu’il faut pour réussir leurs études. Vous devez comprendre qu’au moment de choisir vos cours, vous devrez penser à votre avenir à long terme selon des attentes réalistes quant au niveau que vous pouvez atteindre grâce à vos prestations au golf. En dernier lieu, il y a le personnel d’entraîneurs. Il vous faut un entraîneur qui vous soutiendra dans votre progression. Il y a des très bons entraîneurs dans le milieu universitaire, mais vous devez faire vos recherches. Vous devez visiter plusieurs établissements d’enseignement et examiner leurs installations d’entraînement, vous entretenir avec les entraîneurs pour connaître leur philosophie, jeter un coup d’œil à l’équipe et au calendrier universitaire et comment vous allez vous débrouiller sur le campus. Demandez-vous : « Cet environnement m’aidera-t-il à m’améliorer? »

Décision importante à prendre : opter pour un établissement américain ou demeurer au Canada? La réponse doit s’appuyer sur vos besoins personnels. Si faire de bonnes études est votre priorité tandis que le golf vient au deuxième rang, le fait de rester au Canada peut s’avérer une bonne décision. Vous demeurez ainsi près de votre entraîneur, de votre famille et vous profitez d’un grand soutien. Mais si vous souhaitez devenir un golfeur adepte de compétitions en ayant pour objectif de peut-être passer un jour dans les rangs professionnels, il vous faudra très vraisemblablement opter pour un climat qui vous permettra de jouer toute l’année et où le niveau de compétition est plus relevé, et cela veut dire aller aux États-Unis. Discutez de vos choix potentiels avec vos parents et avec vos entraîneurs de l’équipe provinciale ou nationale. C’est une décision extrêmement importante.

PARTIES PRENANTES CLÉS

Les tableaux ci-dessous énumèrent les parties prenantes clés associées à cette étape et ce qu’il faut à chacune d’elles pour connaître du succès. L’aide et le soutien des parties prenantes suivantes sont d’une importance vitale pour le développement complet :

Écoles

  • Préparation en vue de la transition vers les programmes de golf postsecondaires.
  • Programme Golf en milieu scolaire (niveau secondaire).

Associations de golf provinciales

  • Connaissance des occasions d’entraînement.
  • Dépistage des entraîneurs bien formés et certifiés disponibles.

Joueurs

Organisations nationales

Entraîneurs

  • Complètent le programme menant à la certification de la PGA du Canada – Entraîneur auprès de compétiteurs en développement.
  • Complètent le programme menant à la certification de la PGA du Canada – Entraîneur auprès de nouveaux compétiteurs.

Circuits juniors

  • Ils offrent aux joueurs des occasions de compétitions appropriées.
    • Circuits régionaux
    • Association canadienne de golf junior
    • Maple Leaf Junior Tour
  • Ordres du mérite juniors.

Parents

  • Songent à faire du golf l’un des deux sports favoris auquel l’enfant participe et pour lequel il s’entraîne.
  • Doivent se familiariser avec les voies disponibles pour le golf de compétition.
  • Se familiarisent avec les options d’études postsecondaires pour leur enfant au Canada et aux États-Unis.

Établissements de golf

Golf Canada
1333 Dorval Dr, Suite 1
Oakville, Ontario, L6M 4X7
1.800.263.0009
golfcanada.ca

PGA of Canada
13450 Dublin Line
Acton, Ontario, L7J 2W7
1.800.782.5764
pgaofcanada.com